Je choisis le changement dès le 15 mars

Un nouveau projet – une nouvelle équipe – un nouveau cap

Nos 5 priorités au cours des 3 premiers mois :

1   Permis de construire : retour à l’obligation annuelle du Grand Paris de 325 constructions pour porter un projet de ville éco-responsable
2   Sécurité et propreté : lancement du recrutement des effectifs nécessaires pour les 3 unités de nettoiement et pour une Police Municipale 24h/24
3   Finances : audit sur l’endettement de la commune et plan de stabilité des taux de taxes locales pour les 6 ans à venir
4   Santé : conférence réunissant les professionnels de la commune pour transformer la Clinique Hoffmann en maison de santé et de garde médicale
5   Urgence écoles : élaboration d’un plan de travaux et de réhabilitations en concertation avec les représentants de parents d’élèves

UNE QUALITÉ DE VILLE AU QUOTIDIEN c’est aussi

  •  La plantation de 1 000 arbres et la création de parcs de proximité
  •  La généralisation du stationnement résidentiel et circulation repensée
  •  Une politique active pour les familles et les seniors
  •  L’ouverture d’un Point Information Jeunesse dans chaque quartier
  •  La médiathèque du centre ville ouverte plus tard le soir et le week-end
  •  La construction du 2ème terrain en synthétique à Letessier et reconstruction du Citystade au Pré Gentil et à la Boissière
  •  La sauvegarde du bureau de Poste du Bois Perrier
  •  L’implantation d’un distributeur de billets dans le quartier du Pré Gentil
  •  Lancement d’un projet participatif sur l’ancienne crêche Lucien Piron à la Boissière
  •  Ouverture d’une véritable maison des associations
  •  La remise à plat de la grille de quotient familial

Depuis 2014, notre groupe d’opposition au sein du Conseil Municipal a eu le courage de s’opposer ouvertement aux propositions et votes à l’unanimité des élus de l’URAM n’allant pas dans le sens de l’intérêt général des habitants de notre ville.

2014 : ABSTENTION pour dénoncer le manque d’ambition du 2ème programme d’action écologique
2015 : vote CONTRE la hausse des impôts de + 5,75% sur la Taxe d’Habitation et +8,5% sur la Taxe Foncière
2016 : vote CONTRE la municipalisation de l’accueil périscolaire du groupe scolaire Félix Eboué assuré depuis près de 50 ans par l’association Espace Culture Enfance
2017 : DENONCIATION du cahier des charges des marchés forains qui aboutit à un seul répondant à 360.000€
2018 : DENONCIATION du rachat de la clinique Hoffmann sans projet médical concret en remplacement
2019 : vote CONTRE le dépôt de permis de construire sur le site Rosny Métropolitain et la vente de la cuisine centrale municipale à Elior : une seule réponse au marché, Elior !
2020 : le Conseil municipal du 6 février a été annulé par crainte de quorum insuffisant, suite aux nombreuses dissensions au sein de l’URAM

Madame, Monsieur

Chers Rosnéennes et Rosnéens,

Le 15 et 22 mars prochains vous choisirez votre nouveau maire et l’équipe qui l’accompagnera. Vous déciderez de l’avenir de Rosny-sous-Bois.

Rosnéen depuis près de 25 ans, comme vous, je constate que notre ville n’est pas prête pour les défis à venir : urgence écologique, intégration des nouveaux habitants, préservation du cadre de vie, sauvegarde du patrimoine, sécurité…

Voici les résultats de 10 ans de politique conduite par la municipalité sortante : une ville livrée aux promoteurs, des quartiers et habitats délaissés, des impôts locaux en forte hausse dès 2015 (+8% sur les ménages) en reniement du 1er engagement de campagne en 2014, des classes surchargées et des écoles infestées de rats, des plaintes quotidiennes contre la politique de stationnement, le scandale de la géothermie (logements à 13 degrés), un endettement de la ville qui devient très inquiétant, et tellement d’autres nuisances…

Pour y faire face, je vous propose 5 engagements :

  • Une division par 2 des constructions annuelles de logement,
  • Un arrêt du matraquage fiscal et une sécurité accrue,
  • Une égalité de traitement de tous les quartiers,
  • La transparence des décisions : logements, places en crèche, subventions aux associations..
  • La concertation des Rosnéens sur tous les grands projets.

D’ici 2026, cela se traduira par un projet ambitieux et réalisable pour faire à nouveau de Rosny une ville phare, animée et dynamique de l’Est parisien avec : la clinique Hoffmann transformée en maison médicale de santé, un renforcement de l’autonomie des plus âgés, la lutte contre la précarité énergétique, un plan de propreté quartier par quartier, la plantation de 1000 arbres, des horaires et tracé du bus 116 repensés, une permanence emploi pour les jeunes, un audit sur la restauration scolaire…

Entourés d’une équipe composée de personnalités représentatives, compétentes et reconnues, nous reviendrons aux fondamentaux de l’engagement citoyen au service de l’intérêt général.

Et d’une démocratie locale vivante.

 

LES FAUSSES PROMESSES ET MENSONGES AVÉRÉS DE L'URAM

SÉCURITÉ UNE VILLE EN RÉGRESSION

52 agents de police municipale dédiés à la protection des rosnéens d’après l’URAM :
La réalité c’est 30 policiers municipaux seulement sur les 36 postes ouverts. On est bien loin des 20
policiers municipaux supplémentaires sur le mandat. De nombreux départs enregistrés depuis 2 ans.


– 38% de vols avec effraction d’après l’URAM :
Déjà 19 cambriolages auraient eu lieu sur Rosny en janvier 2020,
en continuité de 2019 où cette délinquance a explosé.


74 caméras dont 48 en vidéo verbalisation d’après l’URAM :
Seulement 56 seraient opérationnelles et à peine 48 disposeraient de la qualité nécessaire
pour lire une plaque d’immatriculation ou identifier une personne.
18 caméras seraient totalement hors service.

Mais aucuns chiffres sur les rodéos de mini-motos…

Rosny en voie d’endettement

En 4 ans, la capacité d’endettement de la ville passe de 3,7 à 9,4 années.

Le besoin très important de nouvelles écoles (70 classes nécessaires d’ici 2025 pour les nouveaux habitants) va conduire à un besoin d’emprunt supplémentaire.

Si la ville atteint les 12 ans d’endettement, elle sera considérée comme surendettée.